Historique

L'histoire et l'évolution de Saint Loup des Vignes en quelques mots

Située dans le canton de Beaune la Rolande, St Loup des Vignes ancienne paroisse du diocèse de SENS, a porté au cours des siècles plusieurs noms : SANCTO LUPO en 1182, SANCTUS LUPUS IN VINEIS vers 1350, SAINT LEU en I4I1 …..

L’abondance des sources et la situation de St Loup sur une butte ont fait que ce site a été vraisemblablement occupé depuis la plus haute antiquité.

Au temps du roi DAGOBERT (629-639) la communauté fut érigée en paroisse sous le patronage de ST LOUP, Evêque de SENS. Puis en 833 on trouve la confirmation de la donation de ST LOUP DES VIGNES par Louis le Débonnaire, fils de Charlemagne, à l’abbaye de St DENIS.

Les moines, et ceux de St Denis en particulier sont spécialistes en matière de vin. Aussi lorsque l’Abbaye reçoit ces domaines, leur mise en culture ne peut être que la vigne. C’est donc au 9éme siècle que se constitue ce qui deviendra le vignoble du Gâtinais.
Au moyen âge le Gâtinais est célèbre pour son bon vin. Quand on dit à Paris “c’est du vin de Beaune” il s’agit bien de celui du Gâtinais, puisque vers 1300 on préfère les vins clairs, légèrement acides, aux vins d’orient et du midi, lourds et trop liquoreux.

La fin du l6ème siècle voit une mortalité effroyable, due à la famine, les épizooties et la peste.

En 1801 la population est de 587 habitants et atteindra en 1851 le chiffre record de 710. Puis vient la crise causée par le phylloxera, dès 1875 la production se réduisit de 75 % en 4 ans. Ce fut la fin de la vigne et de la gloire de St Loup.

Fini l’époque où les fûts de vin de st Loup étaient transportés en charrette vers l’Abbaye de Saint Denis à Paris, des précautions étaient prises avant le départ de la cargaison. Les charretiers étaient copieusement abreuvés pour qu’un maximum du précieux liquide arrive sans encombre à destination.

D’où l’expression ” T’ES BEN D’ST LOUP, T’AS BU AVANT D’PARTIR !

D’après un texte de Ghyslaine Cadot

A ce jour notre village de 886 hectares compte 406 habitants (recensement de 2017).
Huit exploitants agricoles cultivent des céréales des betteraves sucrières, certains se sont diversifiés en pratiquant l’élevage de porcs et de volailles.
Le reste de la population active travaille dans les usines du canton, l’artisanat, les administrations, 1es entreprises et associations de services.
La commune se fait un point d’honneur à se positionner à la pointe du progrès en s’équipant de réseaux enterrés d’électricité, de téléphone et lignes ADSL pour l’accès à internet.
La gestion des eaux usées est mise en conformité européenne. L’éclairage publique est géré automatiquement.
Et bientôt les vignes seront replantées autour du village pour qu’enfin Saint Loup des Vignes porte bien son nom !