L’église Saint-Loup / Saint-Maur

Historique de l'Eglise de Saint-Loup

Paysage de Saint Loup des Vignes

Admirablement situé, le village occupe l’une de ces crêtes qui marquent le rebord du plateau de Beauce, en limite géologique du gâtinais. La haute silhouette de l’église souligne encore la verticalité du site. Lorsqu’au bout d’une route pentue, on atteint cet édifice, on s’aperçoit tout de suite qu’il n’est pas homogène: un chœur de 4 travées, étoffé de bas-côtés et terminé à l’Est par une abside à trois pans, s’interrompt brutalement pour faire place à un clocher étroit et haut. Puis vient une nef plus large et un agréable porche en charpente. Le tout donne au monument une taille de guêpe aussi insolite qu’inattendu. Il y a là une énigme, et nous allons tenter de la résoudre.

L’Abbé Patron date l’église du XVIème siècle et nous apprend qu’elle dépend de l’Abbaye de Saint-Denis comme plus d’une paroisse de la région. Jusqu’au Concordat de 1802 elle se trouvait dans le diocèse de Sens archidiaconé du gâtinais.

L’église est placée sous le double vocable de Saint-Loup et de Saint-Maur.

La partie la plus ancienne est la base du clocher. Romane peut-être, ou un peu plus récente, ainsi vraisemblablement XIIème siècle. La question qui se pose est de savoir si ce clocher se trouvait sur le chœur ou en porche: ce sont en effet les deux positions habituellement adoptées par les constructeurs romans dans notre région. Il faudrait faire des fouilles pour en avoir la certitude. Mais tout porte à penser que la nef devait se trouver à la place de l’actuelle nef XVllème, qui en a probablement repris les fondations. Il y a avait une abside à l’Est du clocher, nous en avons repéré une possible amorce.
A la fin du XVème siècle on a entrepris de remplacer cette vieille église par un monument plus grandiose et l’on fit appel à des artistes qualifiés. Ils commencèrent selon une vieille tradition, par l’abside. Cela avait l’avantage de ne pas perturber le culte qui continuait à se dérouler dans la vielle église. On n’en abattit l’abside que lorsque l’on atteignit le clocher. Les trois travées sont  bel et bien la nef de la nouvelle église.

Découvrez l’historique architecturale complète en téléchargeant le fichier ci-contre.